• 2Minutes de lecture env.
  • 42Lectures récentes
10
(4)

Dans cette galerie lumineuse aux immenses baies touchant le plafond cathédral, elle trône fièrement dans une vitrine fermée.

De nombreux visiteurs s’étaient arrêtés devant elle depuis une dizaine de jours. Elle se délectait particulièrement des regards féminins inquisiteurs, admiratifs, brillants de convoitise. Ces femmes aux lèvres pulpeuses, vêtues de tenues extravagantes carmin, cerise, pourpre, cinabre, coquelicot, rubis, ne parviendraient pas à rivaliser avec son magnifique rouge garance !   

La tête lui tourne ce soir, ses pensées s’évadent vers un autre temps en d’autres lieux lorsque ses comparses ont connu la gloire : le bordeaux sur Vivien, le pailleté sur Marilyn, le moulant sur Gina, les volants sur Brigitte ou le droit plus simple sur Romy !

Elle se laisse transporter par ses rêveries jusqu’au moment où le cliquetis d’une clé de serrure la ramène au présent. C’est alors qu’elle le voit : grand, mince, de cette élégance qui va si bien avec des mains longues et délicates, aux doigts qui semblent toujours suggérer toute une vie d’intimité avec les objets d’art. Elle n’en croit pas ses yeux : Justin de la Griffonière, aristocrate, collectionneur éclairé de renom vient de pénétrer dans son intimité.

D’une main fébrile, il frôle la soie légère flamboyante de son corps et déclenche un frisson voluptueux au creux de ses reins. L’homme glisse son index délicatement au bord de ses épaules dénudées avant de plonger ses yeux pétillants dans le décolleté bardot confectionné spécialement pour elle. Elle se demande si elle rêve encore : elle sent un tremblement discret parcourir le corps élancé du galeriste passionné. Un soupir admiratif s’échappe de ses lèvres fines.

Elle exulte de bonheur pour la seconde fois de sa vie : la première fut à l’automne 1990 lorsque Julia s’est glissée en elle pour la soirée glamour de l’opéra …

 

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 4

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

9
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x