AlgoMuse Éditeur associatif
notes au personnel

notes au personnel

 

NOTES
AU
PERSONNEL


DO
sez
votre humour


RE
fléchissez
à ce que vous allez dire


MI
norez
vos effets verbaux



FA
cilitez
la compréh
ension
de vos textes



SOL
licitez
vos amis pour vous inspirer


LA
ncez
à la volée une idée



SI

elle est excellente, elle sera reprise


DO
minez
votre tendance à la plaisanterie

0

Le magicien

Le magicien

La dame du premier rang n’avait plus toute sa tête. ” Mais où ai-je donc la tête” ” j’ai perdu la tête ” répétait-elle sans cesse.

Le lapin gambadait parmi les spectateurs et les enfants faisaient des pieds et des mains pour se lever et le rattraper.

Sur scène, le magicien perdait tous ses moyens. Tous ses instruments s’envolaient mais les colombes le toisaient sans vouloir bouger. Le spectacle était en train de tourner en un véritable fiasco.

Mais l’artiste reprit ses moyens et sa toute puissance et transforma l’échec en une scène loufoque où tout allait de travers. Mauvais rôle a besoin d’être bien joué. Et ce fut un grand succès et l’hilarité générale dans le public. Le lapin fit un numéro de ventriloque (en langage lapin) et les colombes en un vol effréné firent du rase-mottes au-dessus des têtes (sauf sur celle de la dame du premier rang).

Pour saluer, le magicien leva son chapeau claque et la tête de la dame du premier rang s’envola, une véritable tête de linotte. Vouloir se loger dans un chapeau de magicien, ce n’était pas très malin !.

Réunion de famille

Réunion de famille

Pépé sans-gêne a trépassé,

C’est ainsi qu’on l’a surnommé.

A mis mémé dans le pétrin

Oh ! Non ! Ce n’était pas un saint.

A dépensé tous les deniers,

Maintenant il faut l’enterrer.

Notre ancêtre est un grand filou,

Il n’a pas laissé un seul sou.

Et pour sa funèbre oraison

Sans tomber dans la déraison,

Il a bien fallu inventer,

Noblesse oblige, de jolis mots

Pour les habitants du hameau.

Ah ! Le glas sonne ! Adieu pépé !

Le corbillard va t’emmener.

On prendra bien soin de mémé.

0

Le naufrage

Le naufrage

L’homme effrayé, tassé au plus loin du radeau de sauvetage, celui-là même admiré lors de la soirée du commandant quelques heures auparavant, ce mondain avait perdu de sa superbe. Sa grandiloquence, qui avait fait de lui l’incontournable dans les salons feutrés du paquebot englouti, était bien inutile. Il souffrait, seul, dans une totale indifférence de la part des autres naufragés.

Bête épouvantée de la promiscuité avec ces hommes d’équipage, ces soudards, ces ivrognes l’écœuraient. Le dandy, habitué aux plus luxueuses fragrances, haïssait ces odeurs d’hommes en sueur et leur langage grossier.

Loin de son univers fait de fêtes galantes, tous ses repaires lui avaient échappé. Non entouré de luxe, l’homme perdait de sa consistance.

Qui perd son bien perd son sens.

0

La vieille au chat

La vieille au chat

Une très vieille rombière

Solitaire !

Perchée sur un lampadaire

a perdu son chat.

Le capitaine des pompiers

Ayant grande pitié

Dresse la grande échelle

Arrive en bout de course

Trop courte !

« Mais elle n’a qu’à sauter

C’est pas très compliqué ! »

Dit le badaud moqueur

Sans coeur !

Un témoin ne dit rien

Mais n’en pense

Pas moins !

La foule se fait dense

Vers la désespérée.

Il faut un hélico

Illico !

La folle de la ville

Fut menée aussitôt

A l’asile !.

0

Que d’eau !

Que d’eau !

Le mendiant cul-de-jatte en eut assez de faire la manche sur le parvis de Notre-Dame.

Il partit faire un long voyage.

Le voilà seul, en pleine banquise qui dépèce un phoque. Il fabrique une superbe toque et une botte, (une seule lui suffit).

Puis il allume un feu alimenté avec sa jambe de bois, met à cuire l’animal. Le feu fait fondre la glace, le pauvre cul-de-jatte tombe dans l’eau glacée, l’eau va jusqu’à Paris, inonde le métro.

Infos de la météo : ” le pôle nord est en train de fondre “.

Infos des écolos : ” on vous avait averti, Paris est en péril “.

Les réseaux sociaux : ” c’est la faute au cul-de-jatte qui est parti “.

Alors ? infox ou vérité ?