• 2 ans 
  • 1Minute de lecture env.
  • 223Lectures récentes
7
(1)

Ce matin, ils avaient oublié de refermer la barrière.
Moi, Alpaga, je vous le dis tout net : j’ai une vraie vie de chien. Je suis d’une telle beauté que je suis un étalon ; pelage magnifique, belle dimension au garrot, fière allure, une véritable bête de concours,
Mais ce matin … j’ai pu filer rendre visite à Bourricot. Il a la belle vie, On a batifolé, caracolé, rigo-i-o- i-o-olé. Voilà que je me mets à parler comme lui !
On s’est délecté de fleurs cachées dans l’herbe folle. C’est mon meilleur copain, Bourricot !
De retour au bercail, j’ai dû subir un sérieux brossage pour enlever boue, brindilles, paille.
C’est demain le concours du Comice agricole avec rubans, kikis, pompons et tout leur tralala.
Il y a des jours où je préfèrerais être moche.

Moyenne obtenue : 7 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

1
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x