AlgoMuse Éditeur associatif
A ma Mie

A ma Mie

Au travers du miroir je vois tes yeux
Comme sur un nuage je plane en bleu
Et je suis là touché par ton regard
Tout au fond de mon cœur je suis, comm’ tu dirais… hagard

Je t’aperçois bateau porté au fil de l’eau
Comme petit bouchon flottant au gré des flots
Et je suis là dans ton sillage
Tout au fond de mon cœur je suis,
Comm’ tu dirais… passage

Tu es ma muse et je m’amuse à dessiner tes attributs
Petits vers haut vole à vau l’eau dessinant nombre de rébus
Soufflant mes mots au gré du vent D’un hisse et haut très fiers haubans

Je t’imagine papillon butinant l’instant de ta vie
La chrysalide n’étant au fond que fort lointain logis
Et je suis là proche de toi
Tout au fond de mon cœur je suis, comm’ tu dirais… pantois

Dans ces moments flottants entre deux ondes
Comme méduse drapée qui vagabonde
Je suis là toujours auprès de toi
Enfouis juste ici près de ton coeur
Comm’ qui dirait… à toi

Tu es ma muse et je m’amuse à dessiner tes attributs
Petit vers haut vole à vau l’eau dessinant nombre de rébus
Soufflant mes mots au gré du vent D’un hisse et ô très fiers haubans

0

Et la tête, alouette

Et la tête, alouette

Enterrée la mémoire,

Cassé est le miroir

aux alouettes.

Effacés les vieux jours

A jamais et toujours

Là est ma quête.

Rangés dans un tiroir

Jours tristes et désespoirs

Dedans la tête.

Brûlées les comédies

D’une banale vie

Fuir la tempête.

Guignol est bien rangé

Dans sa boite dorée

Et sa baguette.

Suis-moi dans mes délires

J’ai évité le pire

Dans ma défaite.

Instants délicieux

D’un bel échange à deux

Et c’est la fête.