• 2 mois 
  • 1Minute de lecture env.
  • 59Lectures récentes
10
(4)

Liberté, tu te paies

même pour les plus rebelles

A se brûler les ailes

Voilà le lourd tribut

pour les têtes brûlées

ceux qui errent sans but

A vivre sans questions

sans mors, sans éperons

sans brides

résignés au trépas

cerveau rempli d’acide

ça devait finir comme ça

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 4

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

12
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x