• 2 mois 
  • 1Minute de lecture env.
  • 65Lectures récentes
0
(0)

Défiant les airs, un crayon de perle avait le vide pour conditionnement. Le divan jauni était d’étoiles, les fenêtres,  une image parallèle ; les murs, des cascades et l’écrivain, sa propre muse. Bientôt, les scintillements peuplèrent les cascades cachant une imaginaire conception. Son stylo nageait en des flots où l’auteur avait pour prise un rocher de lumière aveuglant ses désirs de finalité. L’écrin de mots colorait les eaux décadentes. Il voyageait entre la lune et le néant, n’ayant pour acceptation de son délire que sa chambrée d’origine ; et la musicalité d’une prosaïque envie d’espace paracheva son outrage à la nature constituée, logique d’exemplarité.

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x