• 1minute de lecture
9.1
(12)

La prison, c’est un monde à part.

C’est aussi déshumanisant. Médiocre.

C’est encore des joies et des rires.

Les prisons parfois c’est beau souvent c’est moche.

Malgré tout, que de belles rencontres.

Je me souviens de phrases percutantes, d’idées intéressantes.

Je n’ai pas oublié leur sensation, en classe, d’être libre.

Je me souviens de la saleté, partout, tout le temps.

Je n’ai pas oublié la poussière et les rats.

Je me souviens des sourires et des pleurs.

Je n’ai pas oublié que derrière les barreaux il y a des humains, pas des numéros d’écrou.

Je me souviens du ciel bleu (ou pas) en sortant. Comprendre enfin le mot liberté.

Je me souviens des confidences.

Je n’ai pas oublié le regard qui se pose sur celui qui dit.

« Il y a beaucoup de mensonges en prison […] On ment pour exister un peu plus»*.

On ment aussi pour exister un peu moins car la prison c’est un monde à part.

C’est aussi déshumanisant, médiocre.

La prison parfois c’est beau souvent c’est moche.

*Le bruit des trousseaux, Philippe Claudel, La Bleue, 2002

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 9.1 / 10. Nombre de votes : 12

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

4
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x