• 12 mois 
  • 2Minutes de lecture env.
  • 140Lectures récentes
10
(3)

Aujourd’hui, le hérisson n’est pas venu. Juliette se demande s’il est malade. La petite fille est inquiète ; elle a fait trois fois le tour du jardin, scrutant les buissons, écartant les petits tas de feuilles mortes, appelant d’un miaulement discret ce nouvel ami qui déjà lui manque. Voilà quelques jours seulement il a fait son apparition dans le fond du potager, son papa l’y a découvert un soir en allant ranger quelques outils dans le petit cabanon et a aussitôt appelé Juliette.
– Viens ma Juju, ne fais pas de bruit, il est tout craintif, nous ne devons pas l’effrayer.
A pas de loup, l’enfant a rejoint son père dans l’obscurité naissante de la fin d’après-midi.
– Je ne le vois pas, il fait trop sombre déjà.
– Regarde au pied des bambous, les feuilles sèches font comme une bosse qui luit un peu dans la lumière, il est dessous.
La fillette se statufia à quelques pas de là et, plus silencieuse qu’un ninja, elle se mit à attendre une preuve de vie. Au bout de quelques minutes elle fut récompensée par un petit grattement, puis quelques feuilles bougèrent et un bout de museau pointa. Le lendemain, sur le conseil d’un voisin jardinier, elle installa, près de l’endroit où on l’avait découvert, un petit cageot recouvert de feuilles mortes et de branchages pour lui faire un abri. Depuis, chaque fin de journée, avant que la nuit ne s’installe, elle poursuit sa planque attentive et discrète, heureuse de découvrir chaque fois un peu plus ce voyageur en escale dans son domaine. Bien sûr, tout de suite elle lui a donné un nom qu’elle a inventé pour l’appeler en douceur, Pitui est son nouvel ami.

Mais un hérisson ne s’apprivoise pas, c’est un animal solitaire et libre qui change régulièrement de domicile, allant de jardin en jardin, à la recherche d’insectes à déguster. Pitui est parti continuer son chemin, laissant Juliette un peu triste mais si riche de l’expérience précieuse de la déprise.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 3

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

7
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x