• 2 mois 
  • 1Minute de lecture env.
  • 47Lectures récentes
0
(0)

 

Et lorsqu’il eut donné son obole à Charon,
Elle s'adonna aux flux d'immortels,
Cette âme ôtés des laminoirs de perdition,
Sans jamais regretter les morales d'une vie cruel.

Jeté au Styx enténébré,
Ou satisfait faute d'une ultime potence?
Les coléreux n'auront de sa voix maitrisée,
Qu'une Mausole de silence !

Arrimage et fuite d'exaltations,
Pour ce bougre aux sourire soudain et providentiel.
Le voilà face au Déchu, sans ovations
Que celle d'une horde rejetée, nommer Légion,.

Qui est ce personnage désavouer ?
Un énième rêve de son irrationnel?
Il s'approche juste assez près pour constater,
Qu'il se tenait devant son reflet de charbon résiduel.
Que dire et faire car le voilà enchainé?

Du fond de l'abime, il hurle vers sa vie manquante
Mais passera de l'oubli a l'éternité sanglante,
Lui qui avait tuer tout le bon de manière cinglante,
Lui l'étoile du levant, itinérante.



 

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x