• 2Minutes de lecture env.
  • 5Lectures récentes
7
(2)

Quand nous commençons un nouveau projet, quel qu’il soit, nous nous lançons vers l’inconnu, pleins d’enthousiasme, pleins d’expectatives, pleins d’énergie. Nous avons hâte de voir le projet terminé, matérialisé. Nous dévouons du temps à ce projet, qui parfois prend toute notre attention. Nous ne pensons qu’à lui. C’est comme une présence qui nous possède jour et nuit durant l’incubation du projet.

Un jour, le moment où le projet est terminé arrive, le moment de le sortir à la lumière, le moment où il devient réalité, où il n’est plus un projet.

Nous en sommes fiers. Cependant, nous reconnaissons des erreurs que nous avons faites, des imperfections à corriger et nous disons à nous-mêmes : « la prochaine fois je le ferai mieux ».

Et la prochaine fois arrive, et nous sommes prêts à reprendre le travail. Mais, surprise, nous trouvons que cette deuxième fois l’enthousiasme, les expectatives, l’énergie ne sont pas les mêmes. Nous voulons faire mieux, nous sommes mieux préparés grâce à l’expérience antérieure, mais la force nous manque.

Les créations sont uniques et impossibles à répéter. Les répétitions sont toujours des copies. Profitons bien de ces premières fois, car l’énergie qu’elles nous donnent ne sera jamais plus présente.

Réfléchissons à notre premier amour, à notre premier mariage, à notre premier enfant, à notre premier travail… tous pleins d’énergie, pleins d’incertitudes.

0

0

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 7 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x