• 2 ans 
  • 1Minute de lecture env.
  • 158Lectures récentes
9
(1)

D’une blessure large et creuse, je suis née.

Coquillage perdu sur les rives de la naissance, mollusque dans ton ventre, je mettrai mon orgueil à chanter tes louanges, ô mer, ô mère.

De rafraîchir l’enfer allumé dans ton coeur, la noirceur parfumée de la fossse d’Ariane aux sources souterraines tièdes en ton coeur, je te rejoins,

Un horizon sanglant forme de toute part, argile rouge sur fonds bleu, ta blessure liquide.

Moyenne obtenue : 9 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

1
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x