• 10 mois 
  • 1Minute de lecture env.
  • 76Lectures récentes
10
(4)

Julius contemplait avec ravissement sa dernière acquisition. Il avait usé de son crédit auprès du plus haut magistrat de la cité pour s’assurer les services des meilleurs ouvriers. Était-ce un usage dévoyé de sa position de censeur ? sans nul doute, mais il y avait longtemps qu’il avait abandonné ses idéaux et opté pour un pragmatisme très égoïste. Il s’en félicitait presque chaque jour, heureux de jouir d’un habitat somptueux, rivalisant ainsi avec les plus nobles familles de la province. La superbe mosaïque, ornant les bassins des thermes privés qu’il venait de se faire construire, frôlait la perfection. La frise en nuances de bleu qui courait autour du frigidarium consistait en une sorte d’abécédaire à la gloire du propriétaire des lieux. Croyait-il vraiment posséder toutes ces qualités à jamais inscrites dans ces merveilleux émaux apyres ? Sans doute pas au fond de lui, mais l’important était que ses rares invités conviés à user de cet endroit d’exception puissent ainsi y lire sa grandeur.

L’œuvre a traversé le temps, intacte, elle fait briller les yeux éblouis des visiteurs dans cette rue de Pompéi ; le commanditaire quant à lui est oublié, sauf de quelques archéologues pointus.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 4

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

5
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x