• 1Minute de lecture env.
  • 21Lectures récentes
10
(3)

On voit à contempler ma mine

Que je suis émoussée

Que sur des lignes pleines

Il ne faut plus compter

 

Devrai-je pour autant

Cesser de dessiner 

La voie que le destin

Me permet d’emprunter?

 

Non. pourquoi ?

 

Moi, je vois à ta mine

Que tu n’as pas changée

Si le pas est plus faible

Et le trait moins marqué,

Le monde tourne vite,

Tu as des tours d’avance…

 

Alors prends tout le temps

de ralentir le pas.

A nous, de nous cadrer

De suivre  ta cadence

Et d’affirmer ton trait 

Simplement – avec toi

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 3

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x