• 1 mois 
  • 1Minute de lecture env.
  • 36Lectures récentes
10
(1)
Ma muse mon ultime consécration

Je te donne ces vers afin que si mon nom

vint, disparate pluie,

telle une ombre sombrant dans la nuit

meurt sans jamais avoir a tes lèvres apposées

un  "je t'aime" enivré

dans les mescals d'une belle et languies

Mort infinie.



Je te le dis

tu l'embrasse des yeux et des bras et du cœur,

cet inconscient qui fera

altruiste dans son apologie de néant.

A toi éternelle âme de mon souvenir

M'as tu de ta vie évincer?

Peur s'agrippe comme une intense panique

Ou suis-je , infernale songes de glorieux

bois au fil des pendaisons du dernier terreau.



Ma macabre utopie !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x