• 1Minute de lecture env.
  • 3Lectures récentes
9.5
(2)

On se disait bonjour, on se donnait la main:

Parenthèse de vie dans nos deux quotidiens 

on apprenait de l’autre, la vie et ses attraits

Les petits bonheurs faciles comme un sourire volé

 

Pour que l’effort renaisse aux espoirs de la vie

nous avions fait nôtres, des  moments  inédits

Adopté quelques lieux et foulé des chemins

Souvent refait le monde, le sien et puis le mien.

 

L’histoire n’est pas finie, nos destins sont mêlés

certains liens sont si forts qu’ils sauraient résister

à l’absence et au vide, sans doute même à pire

Deux, trois ,quatre autres vies n’y pourraient pas suffire.

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 9.5 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

3
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x