• 5Minutes de lecture env.
  • 48Lectures récentes
10
(1)

Chapitre 29-  l’émission impossible

Quand  M6 a pris contact pour tourner une émission sur « la nouvelle manière de vivre ensemble », le directeur de la maison des Mimosas a pris peur et s’est tout de suite appuyé sur l’aisance naturelle de Sidonie.  

– Zone interdite ne se tourne pas en direct, c’est impossible! 

– Eh bien alors cela ne sera pas. Il n’est pas question que nous soyons mis en scène et sélectionnés comme le casting de  « l’amour est dans le pré » ou je ne sais quelle émission dont les médias nous abreuvent à longueur de semaine!

Le producteur était dans ses petits souliers,  le sujet était bien trop important pour ne pas s’en saisir avant les autres. Cette petite dame au tempérament bien trempé allait lui donner du fil à retordre, mais il y avait là un véritable phénomène  sociétal à traiter.

La présentatrice pomponnée, maquillée et professionnelle attaque bille en tête:

– Madame Sidonie Panier, peut-on vous demander votre âge?

– Oui, comme à n’importe qui,  je crois que l’on peut!

– Vous ne répondez pas pour autant? dit la journaliste décontenancée 

Sidonie n’avait pas l’intention d’entrer dans une interview trop consensuelle et feignait l’étonnement:
– Pardon, répétez donc la question!

– Quel âge avez-vous, madame Panier?

–  Et bien à cette question là,  je réponds en général 70 ans , mais ma fille vous dira que j’en ai 5 de plus.

La jeune journaliste  faisait signe à son équipe de zoomer sur les pieds de Sidonie qui était chaussée pour l’occasion de ses escarpins Jimmy Choo Swarowski .

– Pouvez-vous nous dire Sidonie, quel est votre secret de jeunesse?

– Le même que celui de votre « grand professionnalisme  » jeune madame: le mental! 

Derrière les caméras, Victor et Sybille suivent la conversation…

– Elle va se faire moucher en direct, à force de répondre sur ce ton là! peste sybille en coulisse

– Non, elle reste vraie. Regarde-la,  égale à elle-même! 
Victor est fier comme un fils le serait de sa mère. Il serre la main de sybille avec une assurance réconfortante . 

Le tournage prend de longues minutes. Sidonie présente les nouvelles activités, le calendrier des expositions, les animations…et surtout le petit monde hétérogène qui fait de ce lieu un écosystème parfait.

La  présentatrice : 
– Mais n’est-ce pas un peu contre nature de chercher à tous prix à mêler la jeunesse « rap » à  la vieillesse plus «classique »? 

– Et Sidonie de citer Lord Byron: 

« Il y a de la musique dans les soupirs d’un roseau ; il y a de la musique dans le murmure d’un ruisseau ; il y a de la musique en tout, il ne nous manque que de l’oreille : notre terre n’est qu’un écho des sphères.»  

La journaliste , un peu trop figée sur le script de son émission, reste perplexe:

– C’est-à-dire ?

– Et bien c’est à dire que d’où qu’elle vienne et quelle qu’elle soit, la musique fait partie de notre univers commun.  Ce qui est contre nature c’est de vouloir scinder en plusieurs parties cet univers commun. Nous faisons bien partie du même univers vous et moi n’est-ce pas?
Alors écoutons nos petites musiques communes, différentes certes mais communes!

La jeune femme n’était pas certaine d’avoir bien compris le sens de la réponse. Cet entretien en direct devenait décidément un peu laborieux. 
–  Diriez-vous que l’ouverture de l’Epadh aux activités extérieures est un échange de bons procédés? Les jeunes et les anciens ont ils autant à s’apporter les uns que les autres?

Sidonie regarde la jeune femme comme elle regarderait une langouste dans le vivier du restaurant avant de la choisir comme menu principal:
– « Les naïfs soufflent dans le vent pour le pousser ; les habiles, pour qu’il les pousse.»

La langouste rougit sur place, se sentant piégée par la répartie de ce puits de citations sans fond…

Sidonie reprend: 
– Pourquoi toujours chercher à peser l’apport ou le gain de chacun? Ne peut-on pas comme dit Lucien Arréat aller dans le sens du vent et se laisser porter? 
Allez à la rencontre de chacun, écoutez leur musique et laissez vous porter… Je ne peux pas mieux vous en parler!

Sur ces mots, l’équipe de M6 part  filmer Suzanne Flon qui raconte la triste histoire de son fiancé perdu, puis Violette qui lit à l’antenne le bonheur de ses 83 ans. 
De jeunes visiteurs sortis d’une leçon de cuisine expriment le plaisir qu’ils ont à découvrir les nombreuses recettes de « plats cuisinés » et non réchauffés.

Sybille et Victor, ensemble, terminent le témoignage en conseillant chacun de venir faire un tour dans le coin. 
– Il s’y noue des idylles, il y tombe des murs. C’est plus qu’un centre ville , c’est un centre de vie. Moulinsard est un lieu magique!

Enfin monsieur Karma sort de sa réserve. Face à l’engouement que provoque son établissement, il conclut avec agitation et fierté l’émission:

– La place centrale d’un village français devrait être ainsi orchestrée:  une boulangerie , quelques commerces, une école et un epadh!

A la mairie, derrière son poste de télévision , monsieur le maire marmonne, il est excédé. La production M6 ne lui a pas fait signe, ni même demandé la moindre intervention.

– Non mais, il se prend pour qui ce monsieur Karma…. Le maire de la ville?

Précédemment dans «  la fleur de l’âge »😉: https://algomuse.fr/la-fleur-de-lage-chap1-ma-pie/

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x