• 2Minutes de lecture env.
  • 52Lectures récentes
10
(4)

Margouillis au ciel

Lors d’une réunion extraordinaire au sommet le Bon Dieu s’adresse ainsi à ses Saints :

« Chers Amis, nous sommes dans un margouillis inextricable. l’heure est grave. Notre Satanique Adversaire est en train de gagner la partie concernant la petite planète terre qui, je dois dire, se prend un peu trop pour le centre de l’Univers. Malgré mes nombreuses notes de services, elle n’en fait qu’à sa tête. Par sa trop grande complaisance, elle laisse la partie belle à l’Ennemi.
Après avoir réussi à organiser une honteuse débauche chez ceux que nous appelons “hommes”, nous apprenons, de source sûre (éminents scientifiques, réseaux sociaux locaux et maints périodiques un peu rasoirs), que notre Illustre et Diabolique ennemi semble être en train de vouloir détruire son passe-temps favori, n’ayant plus rien à en tirer pour sa satisfaction personnelle.
Et ce n’est pour lui qu’un jeu d’enfant ! Expert dans les arts du feu, les théories calorifères et la pyromanie, il utilise ses connaissances pour faire de la terre un Enfer ; tandis qu’en séducteur perfide, il lui compose parfois de superbes spectacles pyrotechniques.

Dans une dynamique implacable, la chaleur œuvrera lentement. La guerre pour l’eau a déjà commencé. Le phénomène s’intensifiera jusqu’à la disparition totale de toute forme de vie. Seuls resteront quelques galgals bien inutiles, témoignage de civilisations, amas de pierres qui auront résisté à ce feu destructeur ».

Et Dieu, dans un souffle, murmura :
« Quelle erreur ai-je pu commettre dans ma programmation méticuleuse durant ces fameux sept jours ? ».

En battant sa coulpe il poursuivit :

« Fort heureusement, mes Confrères de l’Au-Delà m’indiquent que tout se passe à merveille dans leurs galaxies non polluées par le Mal. Devant mon grand désarroi, Ils m’ont assuré de nous apporter une aide précieuse si l’avenir s’avérait catastrophique (hébergement, nourriture, boissons fraîches, etc …) ».

« Mes chers amis, retroussons nos manches, la partie n’est pas terminée ».

Enfin, une lueur d’espoir effleura les auréoles.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 4

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

5
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x