• 2Minutes de lecture env.
  • 86Lectures récentes
10
(6)

Lundi 24 octobre, 13 heures, pose déjeuner. Nous sommes dans la salle de repos. Jules, comme tous les jours, allume son poste radio….

– Bonjour, Mesdames et Messieurs. Heureuse de vous retrouver. Aujourd’hui, comme toute la semaine, nous sommes sous l’influence de l’anticyclone des Açores et les températures seront de 8 à 10 degrés supérieurs…..

– Comment, vous êtes sûrs ? Mesdames, Messieurs, nous interrompons notre programme, une tragédie vient de se produire en région Bretagne et nous sommes en direct avec Jeanne pour faire le point sur cette affaire. Bonjour Jeanne, que se passe t’il ?

– Bonjour Claire. Je suis devant l’usine Park, où dans la matinée lors d’un déchargement des porcs ont pris possession des lieux. Ils ont menacés et enfermés les ouvriers dans la salle frigorifique après avoir ligotés le directeur et la secrétaire sur le mécanisme de la machine de découpe. Ils sont déterminés. Ils veulent faire entendre leurs voix. J’ai pu m’entretenir avec leur chef Gub-Gub quelques instants. Voilà leurs revendications :
Un arrêt des abattages sans aucun ménagement.
Un habitat plus correct, plus spacieux avec de la paille à la place du ciment.
Une ventilation des locaux plus régulière.
Une climatisation pour lutter contre les fortes chaleurs.
La possibilité de gambader dans les prés où mieux encore dans les sous-bois.
Et surtout, surtout que l’on cesse de les montrer du doigt. Ils ne sont pas sales et ils ne sentent pas mauvais. Ils sont intelligents, curieux, et ils sont les meilleurs animaux donneurs d’organes pour l’humain.
L’interviews terminé, il nous a demandé d’évacuer les locaux. Je lui ai demandé « Qu’allez-vous faire ? « .

-Nous allons tenir une assemblée générale pour voter les actions que nous allons mener. Sortez maintenant, et vite !.

-Ici, Jeanne pour France Infox, il est 14 heures 30. Je rends l’antenne.

-Ok ! Merci Jeanne pour ce reportage surprenant. Désolée chers auditeurs et auditrices, mais la Direction préfère interrompre les programmes. Je vous retrouverai demain à 13 heures. Prenez bien soin de vous et si vous avez un saucisson dans votre placard, pensez à ceux qui vous ont permis de vous régaler.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 6

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

7
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x