• 1Minute de lecture env.
  • 30Lectures récentes
10
(1)

Les bohémiens

Les roulottes font halte après le long voyage,
Égaient pour quelques temps la place du village.
Les chevaux sont couchés sur la fraîche litière
A l’ombre des grands saules au long de la rivière

Les enfants vont pieds nus, les cheveux dans le vent,
Ils sont déguenillés, ils ont quelques printemps,
Ils taillent des sifflets dans les bois de sureau,
Et sur un gros caillou, affûtent leurs couteaux

Le pas souple et léger, les filles aux longs cheveux,
Ondulent dans le camp et s’en vont deux par deux.
Elles portent la lessive dans les grands paniers,
Et pendent les draps blancs sur les fils barbelés.

Des accents de guitares annoncent la soirée
Où tout autour du feu ils seront rassemblés
C’est le temps de la danse aux accents langoureux
Ce peuple est libre et fier. Il est béni des dieux.

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

4
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x