• 6 mois 
  • 1Minute de lecture env.
  • 71Lectures récentes
10
(2)

Je suis un chat qui ronronne au coin du foyer

Je suis celle qu’il ne faut surtout pas aimer

Lorsque je n’y tiendrai plus je vais m’en aller

Car en toi je ne peux plus confiance placer.

Tu mens tu bois en dérision tu tournes tout

Et chaque fois j’ai trop peur de prendre des coups

Tu oublies que ce monde est totalement fou

Pour cela pas difficile il faut être soûl.

Il est bien loin le temps de nos premiers émois

Celui où je ne voyais plus qu’à travers toi

Depuis j’ai vécu tellement de nuits d’effroi

Notre quotidien est un grand n’importe quoi.

Dieu sait qui tu seras au réveil le matin

Ni si je voudrai encor te prendre la main

Lassée de nous voir nous déchirer pour des riens

Pour nous deux pas sûr qu’il existe un lendemain.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

3
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x