• 2Minutes de lecture env.
  • 52Lectures récentes
10
(1)

Deux héros de Noël

– D’où il sort celui-là ?
– Sais pas …
– T’as vu sa coiffure ? On dirait la fourche du patron.
– Wouai !
– Demande lui son carton d’invitation
– ah wouai …
– Arrêtez de bavarder. Soufflez. Réchauffez le petit.

En pleine nuit étoilée, dans l’anfractuosité d’un rocher ouvert aux quatre vents, l’enfant venait de naître. Un berger, voyant l’infortune des parents, grand écologiste, adepte des énergies renouvelables à l’infini, amena un bœuf et un âne pour réchauffer de leur tiède haleine le nouveau-né. La couveuse pour ses poussins venait de tomber en panne.
Les deux bestiaux, dérangés dans leur sommeil, se montraient de fort mauvaise humeur. Le fermier dut leur promettre double ration de foin et une journée de repos pour avoir travaillé un soir de noël ; (il avaient déjà obtenu le repos du septième jour). Mais en réalité, ils ne furent pas peu fiers quand ils entendirent les gentils donateurs, venus des quatre coins de la planète avec parfums, encens, myrrhe, fruits, toutes sortes de friandises réconfortantes et même de l’or ! parler de ce fils promis à un destin fabuleux. On allait leur réserver le titre à la une de toutes les gazettes, et peut-être même encore pendant des milliers d’années, pour avoir sauvé cet enfant déjà célèbre chez les têtes couronnées.
Et leur souffle redoubla d’énergie.
Et le cerf les regarda, moqueur, en prenant la direction de la forêt de peur d’être obligé de s’abaisser dans un travail de subalterne.
– qu’est-ce qu’il a à nous regarder l’autre ? Tu crois qu’il est du coin ?
– sais pas … méfie-toi ! Jamais vu ! Parti !
C’est pourquoi le cerf ne figura jamais dans cet émouvant tableau de famille.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

1
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x