• 2 mois 
  • 2Minutes de lecture env.
  • 43Lectures récentes
0
(0)

CHAPITRE N°1

 

Les humanistes et la Saignée

 

 

 

 

Nos arguments sont aussi nombreux que nous sommes à le penser. N’employons pas le « Vous » pour parler de la caste qui nous ‘ crache au visage ‘, par leur statut et leur pesant d’or ; mais constatons le prosélytisme de l’argent face à l’entraide sociale, la répression étatique de toute forme dite d’attitude rebelle, d’instinct de liberté exprimer pacifiquement dans les « critères » de vos lois déshumanisantes, xénophobes, fratricides, patriarcale, anxiogènes et tristement dépourvues de bon sens.

 

La haine ? Elle est présente, oui ! En toutes et tous quand un pays mais surtout son gouvernement fait valoir son droit par nos devoirs … mais quand nous, petit populaires dans l’âme, brisons les chaines du silence en faisant valoir Nos droits par les devoirs de la Politique, c’est la farandole de blablas télévisées pour préparer la soumission. Vient ensuite la gronde majoritaire dans nos pensées, et là : contestation. NON ! Contestations ? Où ? L’Elite se cache et c’est répression sanglante. Résultat on pointe du doigt l’existence de la précarité humaine par la stigmatisation de minorités étant souvent, juste pour le dire les premiers lanceurs d’alertes. L’exploitation de la violence se fait sous bien des manières et symboliques : taxations, incarcérations, sommations …

 

Alors bref résumé : la Déclarations des Droits de L’Homme et du Citoyens, article 1 = rouleau de papier toilettes. La routine dont nous souffrons c’est la contrainte boulot, hôpitaux, caveaux. Formater comme robots dociles et bien encombrants…

 

Des générations, pendant ce temps là grandissent entourés d’Institutions manipulatrices devants lesquelles on apprend d’abords à plier un genou, mais à part ça pas de corruptions.

 

Je ne vais pas vous dirent ce que vous avez à faire après tout vous êtes libres ! Personnellement je rejoins les gens qui se sentent apatride de l’âme et faisant preuve d’humanisme dans un monde ou le Roi est l’injustice.

 

Jusqu’à quand seront nous des marginaux, des parias parce que nous sommes révoltés ?

 

Si l’homme est prêt pour une guerre contre l’Humanité dans le seul but de satisfaire les besoins pécuniers de son égo…je ne suis pas de ceux-là.

Tristesse saisissante car la conjoncture est au bord d’une explosion d’actions et pensées radicales, de ravage en prévisions car l’être de paix n’a que sa plume et son écritoire comme défenses aux nombres d’assauts de l’instinct de guerre.

 

Prenons nos stylos, peintures, claviers, chants et musiques et émancipons ce monde du cruel destin qu’elle s’est forger ! Développons dans le chapitre suivant ;

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x