• 2Minutes de lecture env.
  • 43Lectures récentes
0
(0)

Dans le tumulte violent des heures sombres, Emma se réveilla en sueur. Elle n’avait pas beaucoup dormi. La veille, Jean lui avait raconté le naufrage dramatique de la famille Rohmer, quatre corps en étoile sur le sable humide et la cinquième branche absente; une famille amputée jusque dans la mort. Emma avait cogité dans sa longue insomnie les détails de son entretien avec Maitre Jacques, le notaire de la famille, un vieil ami de son père. Elle avait fait resurgir sa sidération et son incrédulité quand il lui avait annoncé qu’elle héritait du manoir et d’une jolie somme. Elle avait ce jour-là appris simultanément l’identité de son père et sa disparition accidentelle. Elle avait dans un premier temps tourné le dos à cet héritage trop lourd, elle fulminait, ce père deux fois absent cristallisait sa colère. Puis elle s’était ravisée, avait refusé l’argent mais accepté les clefs de la maison familiale. Maitre Jacques, profondément affecté par la mort de son vieil ami, ne lui avait été d’aucun secours et n’avait fait preuve d’aucune empathie à son égard. Tout dans sa posture indiquait sa rancœur de voir cette jeune fille, la bâtarde, être l’unique héritière. Emma connaissait depuis toujours le secret de sa filiation, la relation adultère qui avait arrondi le ventre de sa maman. Mais ce jour-là dans l’étude austère de Maître Jacques, elle allait de surprise en surprise en apprenant l’existence, et la mort de ses frères et sœur. Elle repoussa sa couette et se leva résolue à démystifier l’histoire de la famille Rohmer.

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

4
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x