• 1Minute de lecture env.
  • 31Lectures récentes
10
(3)

J’ai le chambranle en émois! Je sais que c’est n’importe quoi, mais…

C’est la toute première fois qu’il s’agite de la sorte.

Mes verrous ont sauté. C’est bien simple, me voilà  « dévers gondé ».

Quelle violence! Il m’a claquée si fort que mes paumelles s’en souviennent!

Lui, autrefois si tendre… atteignait ma poignet sur la pointe des pieds pour mieux m’entrebâiller. Il m’aimait entrouverte, pour laisser pénétrer juste un rai de lumière dans sa chambre à coucher.

Aujourd’hui, c’est parée d’un panneau interdit qu’il me laisse fermée à tous. 

Ma clanche reste poisseuse car  le jeune freluquet ne laisse plus entrer que des paquets de chips et des sodas dans son « antre d’ado »  qu’il ne veut plus quitter. 

Je ne saurais trop vous dire comment tout cela  est arrivé. Mais depuis quelques temps un orage menaçait. Et puis, c’est aujourd’hui qu’il a éclaté. 
Il est entré très vite dans sa chambre  et m’a refermée avec une force rare. La clé m’en est tombée.

Je suis exténuée. 
Des pleurs sortent de sa couette, le pauvre est dépité… si seulement je pouvais laisser pénétrer un rai de lumière…

Chut…  je crois que j’entends quelqu’un toquer … 

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 3

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

3
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x