AlgoMuse Éditeur associatif
4.9
(27)

Il s’appelait Mikaël, mon premier lapin. Oh qu’il était mignon, mon premier lapin. Quand nous l’avions acheté, maman et moi, chez Jardiland, nous étions toutes deux ébahies de ses espiègleries ! Il tordait ses oreilles dans tous les sens pour se faire remarquer. À un instant même, quand il avait compris que maman préférait les lapins noirs, il s’était mis à faire le tour de la cage à toute vitesse ! Comme un lapin fou.
Ah, qu’il était mignon, mon premier lapin…
C’est lors des Pâques, que tout avait changé. Mikaël s’était mis en tête de devenir un lapin de Pâques, et comme les cloches du voisinage l’appelaient, il avait fini par suivre l’une d’elles…
Et moi, moi qui n’était pas cloche, moi, il m’avait oubliée très vite…
C’était d’autant plus facile pour lui, de m’oublier, que grâce à sa cloche, il était devenu très célèbre. Il passait régulièrement à la télévision, dans des émissions pleine de dérision…
C’était ses heures de gloire. J’avoue bien que, j’aimais à le voir, faire ainsi le lapin malin…
Là où ce fut vraiment triste, c’est quand il accepta de participer à une autre émission… Une émission de cuisinier… Il n’avait pas compris le rôle qu’on lui attribuait, dans cette émission de cuisinier…
Comme il me manque, mon pauvre Mikaël…

(Ouf ! 14 mn, je vous le jure ! Même pas triché ! Ok, je n’ai pas respecté les contraintes, mais je suis contente de ce texte. Et puis les contraintes ne sont là que pour libérer la créativité, n’est-ce pas ?)

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 4.9 / 5. Votants : 27

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?