• 2Minutes de lecture env.
  • 48Lectures récentes
10
(3)

   Depuis la rentrée de septembre cinq écoles primaires du département testent les crayons connectés qui envoient une décharge de 220 volts à l’enfant qui fait une faute d’orthographe. Ce dispositif révolutionnaire devrait être adopté sur tout le territoire à la rentrée de janvier. Après quatre semaines d’utilisation, nos journalistes se sont rendus dans l’école de M. pour interroger les utilisateurs. La professeure des écoles Madame F qui a la charge des CM est ravie de ce nouvel outil: « Les enfants sont plus attentifs, ils réfléchissent avant d’écrire et le soir mon travail de correction est grandement allégé. C’est un dispositif qui responsabilise les enfants et ceux, de moins en moins nombreux, qui reçoivent des décharges savent que c’est pour leur bien. »

   Alceste, au fond de la classe, a trouvé une solution pour contrer les désagréments de ce crayon vengeur: « J’ai toujours des sandwichs dans mon cartable et après plusieurs jours de douleurs, je me suis aperçu que le beurre annihilait la décharge, maintenant j’enduis mon crayon de beurre et je n’ai plus de secousse, en échange mon sandwich est un peu sec! » Aignan, le chouchou,  frotte ses lunettes avant de nous donner son avis: « Je ne fais jamais de fautes d’orthographe donc ce crayon ne change rien pour moi, je regrette qu’on ne fasse plus de dictée car j’avais toujours 20 sur 20. » Et le petit Nicolas conclut: « J’adore recevoir des décharges, ça me secoue, ça picote, ça vibre et après je me sens zen. Je fais exprès de faire des fautes d’orthographe. »

   Monsieur Sempé, le directeur, annonce l’an prochain l’arrivée de lunettes connectées pour tous les petits élèves. Elles les obligeront à garder la tête droite et dans l’axe du tableau ; suivront le ballon de foot et les jeux de billes pour éviter toute tricherie sur la cour de récréation.

   L’éducation de demain est en route et nous ne pouvons que nous réjouir !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 3

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

4
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x