• 2Minutes de lecture env.
  • 33Lectures récentes
0
(0)

Joseph l’innocent – chapitre 8

Mémé au grand cœur avait compris que Joseph sortirait difficilement de cet enfermement. Son seul souci était de l’entourer d’amour sans rien attendre si ce n’est le bien-être de cet enfant. Elle venait de découvrir l’effet magique que produisait la musique sur lui. Depuis quelques nuits, elle n’entendait pas ces mouvements répétitifs quand Joseph, dans des périodes de tension, se cognait la tête contre le mur pendant de longues heures.
Ce soir mémé ne raconte pas d’histoire. Elle lui parle :
– « tu sais Joseph, je veux te dire que je suis fière de toi. Tu es un solide montagnard. Et je suis sûre que toi et Balou, vous pourriez emmener le groupe de jeunes filles dans vos coins préférés. Tu connais la montagne et ses dangers mieux que personne.
– « musique ? »
– « Nanou ne pourra pas emmener sa guitare, mais elle pourra jouer en rentrant ».
Joseph laisse apparaître un petit sourire-rictus et tapote sa mémé, signe qu’il avait compris et était d’accord.
– « elle a l’air gentille Nanou ! »
– « gentille ! Nanou ! ». répète Joseph en tapotant à nouveau Mémé sur le bras, l’épaule, la main, presque comme des caresses … Il laisse mémé lui poser un baiser sur le front …
La vieille dame venait de gagner une autre partie. Elle se mit à marmonner plusieurs fois, lentement, la gorge serrée, comme une invocation psalmodiée, le vers qu’elle avait lu dans son petit almanach ; [au fond de ton esprit laisse entrer la lumière].

texte complet : cliquer ⇒ texte complet 

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x