• 2Minutes de lecture env.
  • 5Lectures récentes
10
(2)

Vous n’êtes pas hyper bavarde, vous dites donc!

La coiffeuse me tirait les cheveux en essayant de me faire un massage cranien qui avait tout du  décollement de racines.. voire même  du début d’une tentative de trépanation à vif… Elle s’arrêtait toutes les deux secondes pour me regarder dans les yeux. je crois qu’elle  cherchait à y déceler un quelconque intérêt pour ses dires.

Moi, ce que je voulais c’était un rafraîchissement de mon petit carré effilé, pas la rubrique faits divers de la commune!
Et n’allez pas croire que je sois asociale ou désagréable ! Non, je ne goûte juste pas les conversations imposées.

Ce que j’aime , c’est la discussion à la volée improvisée au comptoir du café, ou dans le métro parisien, quand rien ne s’y prête mais que le courant passe… Tiens, la conversation qui suit un vol à l’arraché… là, il se passe quelque chose… le sujet s’impose de lui même. Après libre à vous de broder, ou pas… tout dépend du motif souhaité. 
Une conversation se nourrit au gré de vos envies communes mais pas au gré de l’envie de la coiffeuse qui je l’avoue doit en avoir plus qu’assez de chercher à lisser mes épis récalcitrants.

Je vais lui dire un petit truc pour relancer la discution. 
euh…

Trop tard! Voilà qu’elle tape la discute avec la voisine aux bigoudis! Quelle ingrate!
A un cheveu près je la tenais moi ma conversation. J’allais justement lancer un sujet  sur le prix des parcmètres de la place de l’église… un sujet de fond… franchement… 

Si elle compte avoir un pourboire celle là…. 
Qu’elle aille se brosser! ( sans mauvais jeux de mot… ou si tiens j’assume!) Non mais sans blague !

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x