• 2Minutes de lecture env.
  • 52Lectures récentes
0
(0)

Chapitre 9-  Le baobab qui s’ignore


Beaucoup de problèmes peuvent se résoudre grâce à  la communication. 

Tournesol a su raisonner sa patronne préférée d’autant plus facilement qu’un dérivatif bienvenu est soudainement apparu.

L’élément déclencheur fût la venue d’un élagueur au domicile de Sidonie un matin. 

L’homme qui faisait du porte à porte pour exercer son métier la mit en garde, sous prétexte que le Tilleul qui trônait au milieu de son jardin était bien trop gros et trop vaste, et qu’il gênerait  vite ses voisins.

Les dés étaient jetés.
En trois secondes, Sidonie avait trouvé une nouvelle idée:

– Il ne  s’agit pas d’un tilleul mais d’un Baobab qui s’ignore!

N’importe quel  peuple d’Afrique  saurait respecter un tel arbre comme l’ élément fort  et constitutif de la vie locale! Il s’agit ni plus ni moins de l’ arbre à palabres du quartier! 
 Il est hors de question que vous y touchiez.

Dès le lendemain, sur la clôture, une boite aux lettres colorée, baptisée « boite à palabres » fut fixée.

Chaque voisin pouvait y déposait de manière anonyme les problèmes qu’il vivait. Il ne restait plus ensuite qu’à débattre de la suite à donner.  Les habitants étaient conviés sous le grand tilleul une fois par semaine. Et si le temps était frais, tout le monde entrait dans la cuisine autour d’un bonsaï acheté pour l’occasion.

Les problèmes graves faisaient objets de mains courantes, les autres étaient réglés autour d’un petit verre de l’amitié.
Le muscat était de tradition. 

Sidonie entonnait alors comme un  gourou  ce précepte que tout le monde reprenait en coeur:

  « La tradition… est comme un vieux vêtement : confortable et rassurant, indémodable et nécessaire à toute garde robe! »

– Ainsi  plus personne dans le quartier ne risquera d’être retrouvé  sans vie. Tout du moins, pas à cause de l’odeur nauséabonde qu’il aura laissé! se félicitait la vieille dame.

Complices et heureux,  Victor et Sidonie partageaient les semaines comme deux amis de longue date. 
Les rupture et entorse étaient quasi rétablies mais ni l’un ni l’autre ne songeait à rompre ce nouvel équilibre. 

Jusqu’à  ce vendredi, où Sidonie trouve un petit mot laconique sur sa porte d’entrée:

« Ai dû m’absenter pour problème de famille. Serai absent une semaine maximum – bises – Tournesol ».

Précédemment dans «  la fleur de l’âge »😉: https://algomuse.fr/la-fleur-de-lage-chap1-ma-pie/

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x